« Monique Van Dooren peint comme elle vit : simplement, profondément. Elle s’immerge dans le flot de la nature où elle se ressource, où elle questionne l’être et sa complexité, où elle s’unit à ses vérités, ses silences, ses forces, ses vibrations. La pratique de l’art est choix de la vie, elle n’est pas seulement manière de faire comme dans sa première acceptation ; elle est volonté décidée, engagée dans une voie sensible, riche. Cet acte exigeant implique de laisser l’intellect pour le ressenti, l’analyse pour l’intuition, l’évidence pour le mystérieux, le quotidien pour le merveilleux : L’irrationnel vaut d’être tenté.
C’est sur ce généreux chemin de tous les liens, de tous les possibles, de toutes les audaces, que le peintre rencontre et délivre sa vétité intérieure, son estétique qui est acte de foi et de vie. Recherches, labeur obstiné, questionnement, concentration, choix sans complaisances, et voici l’oeuvre achevée après un long voyage dans les nuances et les méandres de la psyché ; voici la peinture aboutie et rien en elle qui puisse être soustrait ou ajouté à l’issue d’un profond acte réflexif et critique, de multiples gestes délicats et décisifs, subtils et courageux.
 »

Bernard Legendre